OSTÉOPATHE POUR NOUVEAU NÉS 

Ostéopathe nouveau né

POURQUOI UN OSTÉOPATHE POUR NOUVEAU NÉ?

Voir un ostéopathe pour nouveau né est essentiel suite a car après avoir passés 9 mois dans le ventre de sa mère, vient le moment de l’accouchement. Première épreuve dans la vie d’un bébé, et non des moindres. La naissance peut même s’avérer véritablement traumatisante dans certains cas.

C’est notamment le cas si le passage dans le bassin de la mère est trop juste, laissant peu de marge de manœuvre, et encore moins si c’est un gros bébé (due au diabète gestationnel)  ou si le bébé se présente en siège (nécessitant parfois une césarienne).

De plus, si l’accouchement est réalisé sous péridurale, la mère peut avoir du mal à gérer les poussées suite à la perte de sensation de son bassin et de ses membres inférieurs.

Enfin, le gynécologue n’a parfois pas d’autres choix que d’utiliser une ventouse ou des spatules pour aider le bébé à sortir s’il ne se présente pas dans le bon axe.

Tout cela peut avoir des conséquences sur la forme de la tête du nourrisson. La plupart des ces déformations auront tendance à disparaître naturellement au fil de la croissance du bébé. Mais certaines déformations peuvent rester définitives. Elles peuvent alors influer sur le développement normal du cerveau du nouveau-né, ce qui peut expliquer certains retards concernant son développement psycho-moteur (parole ou marche notamment). Aller voir un ostéopathe pour nouveau né vérifia et peut soigner votre bébé.

QUAND FAUT IL EMMENER SON NOURRISSON VOIR L’OSTÉOPATHE?

Le plus tôt est le mieux, mais pour éviter les risques d’infection je préconise d’attendre un mois avant la première séance. Ensuite, si tout est normal, un suivi tous les trois à quatre mois est nécessaire jusqu’à son premier anniversaire.

Pourquoi autant de séances si tout va bien ?

Tout simplement parce que le développement du nourrisson est très rapide la première année. En un an, il va passer d’un état presque végétatif à celui d’un petit bambin prêt à découvrir le monde. Il va passer par différentes étapes d’apprentissage : de la position allongée à assise, puis à quatre pattes et enfin debout, puis le début du langage…

Ces changements rapides nécessitent un suivi rigoureux de la part de l’ostéopathe. Il peut en effet s’assurer du bon développement du bébé, et peut intervenir dès l’apparition d’un déséquilibre.

En effet, il est très important de ne surtout pas laisser s’installer un déséquilibre chez le bébé. Les corrections seraient plus difficiles et nécessiteraient davantage de séances. Et à trop attendre, certaines pourraient même devenir irrémédiables.

Comment l’ostéopathe peut-il aider le nouveau-né ?

Chez le nouveau-né nous l’avons vu, le rôle de l’ostéopathe est de vérifier la bonne croissance, et d’aider si nécessaire au bon développement de l’enfant. Et ceci, de manière douce et naturelle.

En effet, la formation du crâne du bébé n’est pas complète après l’accouchement. Il y a les fameuses fontanelles, c’est-à-dire des parties molles du crâne non fini.

Parfois, suite à l’accouchement il peut y avoir un chevauchement des sutures, exactement comme des plaques de la croute terrestre qui se chevauchent et forment des montagnes. Or chez le bébé ces chevauchements vont induire des zones de pressions sur le cerveau, et empêcher son bon développement.

Il peut également se produire l’inverse, c’est-à-dire que le crâne du bébé peut présenter des surfaces planes. Nommées méplats, elles sont généralement dues à une position intra utérine en fin de grossesse, lorsque la tête du bébé est posée sur les os du bassin de la mère.

Dans tous les cas, le rôle de l’ostéopathe est d’étudier l’ensemble du crâne du bébé, et de corriger les zones d’hyper pression au niveau des sutures.

ostéopathe nouveau né

Autres motifs de consultation de l’ostéopathe pour le bébé

Emmener son bébé consulter un ostéopathe peut également s’avérer utile dans de nombreux autres cas, et parmi eux ;

  • Régurgitation ;
  • Colique ;
  • Difficultés à la tété ;
  • Torticolis congénital ;
  • Trouble du sommeil ;
  • Suivi suite au traitement d’une bronchite chez le kinésithérapeute.
ostéopathie croissance enfant