VOTRE OSTÉOPATHE 

Ostéopathe ouvert le samedi

PRÉSENTATION

Bienvenue sur mon site, je me présente M Theng Florent, ancien coach sportif et professeur d’art martiaux. Devenu ostéopathe et j’exerce mon métier à Paris châtelet. Depuis mars 2011, après avoir obtenu mon diplôme en 2010 à l’école Supérieur d’Ostéopathie de Champs sur Marne.

Mon parcours en quelques mots,

Post BAC je décide de suivre des études de STAPS (fac de sport). Étant passionné par les Art Martiaux Chinois, j’y consacre le plus clair de mon temps. Même pendant mes vacances je pars en chine pour y faire des stages aux près des plus grand maîtres. Bref une véritable passion! Tout naturellement pour moi, je souhaitais devenir professeur de sport et surtout de kung fu!

Mais après l’obtention de ma licence STAPS, j’ai décidé de me réorienter sur le métier d’Ostéopathe.

Pourquoi Changer de voie? Alors que j’allais faire de ma passion mon métier. Ma licence STAPS en poche je n’avais plus qu’à  « passer l’agrégation pour réaliser mon objectif ».

La réponse mon parcours de vie, lors de ma dernière année de licence je me suis blessé au genou. Diagnostique élongation des ligaments croisés ! Mais une blessure qui n’était pas assez importante pour m’obliger à m’opérer. Pourtant elle m’empêchait de pratiquer mon sport comme je l’entendais. Et la a commencé un long parcours thérapeutique jonché de médecins du sport , de chirurgien, de kinésithérapeutes spécialistes du genoux, podologue…

Chacun y allaient de son avis. Parfois communs, parfois opposés, mais rien n’y faisait je n’arrivais pas à revenir au top de ma forme. Après chaque effort mon genou me faisait de nouveau mal.

Donc personne n’arrivait à me soigner correctement. Comment progresser sans pouvoir s’entraîner? Je vous ne vous parle même pas de mon état psychologique à ce moment privé de ma passion

Alors un ami me propose d’aller voir un Ostéopathe, par désespoir j’accepte. Et après quelques séances je vois une réelle différence, l’état de mon genoux s’améliore. Intrigué par cette médecine, je question de plus en plus mon ostéopathe. Je fais des recherches, lis des livres sur l’anatomie et la biomécanique. Fasciné je prend la décision devenir ostéopathe, d’arrêter mes études de STAPS, et de repartir à zéro.

Après plusieurs recherche sur la multitude d’écoles d’ostéopathie existantes je décide m’inscrire à l’ESO et je m’engage pour 6 années d’études ! Une fois mon diplôme obtenu j’établis mon cabinet d’ostéopathe à Paris Châtelet. Puis je me suis mis à étudier mes propres protocoles, alliant savoir théorique et pratique développé à partir d’un savoir de l’expérience de terrain basé sur mes échecs et mes réussites. Et je me suis mis à développer ma propre manière de soigner. Voici en quelques mots mon concept.

Ma philosophie de traitement :

Ma philosophie très simple je cherche à traiter l’origine du symptôme. Couper le problème à sa source et non pas les multitudes compensations. Méthode simple sur le papier, mais bien plus compliqué dans la pratique. Car souvent les thérapeutes et les patients nous voyons que la fumé dégagé par le symptômes. Et obnubiler par celle ci. Nous y focalisons notre traitement et courons droit vers notre échec.

Exemple : « chéri(e) j’ai mal au dos! Masse moi le dos svp. Merci cela m’a fait du bien ! »

le lendemain matin « aille... J’ai toujours mal au dos »

Et non ! Désoler de vous décevoir un Ostéopathe ne recherche pas les vertèbres déplacés pour les remettre en place !

Ma Méthode :

je procédé toujours de la même manière. Premièrement je répertorie et vérifie les symptômes, puis j’établis une liste d’hypothèses que je valide ou non par une séries de test clinique (fait en cabinet). Ensuite j’établis un protocole de traitement et ajuste celui-ci selon le feed back du patient.

Et oui je ne fais de la magie souvent plusieurs séances sont nécessaire et en règle générale, plus les patients attend que leurs douleurs s’encre dans leur corps plus elle sont difficiles et longues à faire partir.

 

Mes outils :

les Ostéopathes ont plusieurs outils ou techniques à leurs dispositions pour traiter le corps de leurs patients.

Ici je ne souhaite pas vous détailler chaque type de technique, car il me faudrait pas moins d’un article pour chacune d’entre elles. Mais voici juste une présentation rapide de la plupart des techniques qu’utilise les ostéopathes.

Commençons par la plus célèbre le « craking ». Elles sont les plus impressionnante et rebute parfois certains patients qui en ont peur ! Ce sont des techniques qui ciblent l’articulation.

-l’outil facial : technique utiliser surtout pour le travail des cicatrices afin d’éviter les adhérences et parfois utilisé dans certains cas d’hyperalgie.

-l’outil crânien : process par lequel l’ostéopathe va travailler sur les sutures du cranes pour rééquilibrés le fonctionnement du système nerveux centrale c’est à dire le cerveaux, moelle épinière et les nerf.

-l’outil viscérale : techniques par lesquelles l’ostéopathe va poser ses mains sur le ventre du patient pour avoir une action sur les organes à l’intérieur de l’abdomen. (système digestif)

-l’outil énergie musculaire : ce sont des techniques qui visent le tissu musculaire et par voie de conséquence les articulations. Elles s’apparente beaucoup à des étirements.

Pour ma part j’utilise essentiellement les quatre dernières types de techniques et j’exclus les techniques de « craking ». Pour plusieurs raisons : premièrement elles font peur à certains patients et je ne souhaite pas traumatiser un patient au soins ostéopathiques bien au contraire. Deuxièmement je trouve qu’avec l’expérience du métier elle ne sont pas obligatoire pour un bon traitement.

Mais le plus important ce ne sont pas les outils que l’Ostéopathe décide d’utiliser mais de garder en ligne de mire le respect de philosophie de cette médecine et sa méthodologie. C’est à dire oublier la fumé (visible par tous) mais de trouver l’épicentre du vos douleurs (souvent caché).